Régles déontologiques Le consultant en charge du bilan de compétences est tenu au secret professionnel et ne doit garder aucune trace nominative des documents ayant servi à réaliser le bilan de compétences (ces derniers sont aussitôt détruits - art. R6322-59 du Code du Travail). Le bénéficiaire du bilan peut cependant demander par écrit à ce qu’ils soient conservés pendant un an. Le bénéficiaire du bilan est l’unique propriétaire des résultats de son bilan qui sont traduits dans le document de synthèse dont le cadre est fixé par la loi. Ce document de synthèse ne peut être transmis à un tiers qu’avec le consentement du bénéficiaire. Il appartient au consultant en charge du bilan de compétences de vérifier le volontariat du bénéficiaire avant de commencer le bilan : le bilan de compétences ne peut être réalisé qu’avec le consentement du bénéficiaire (art. 6313-10 du Code du Travail).